Millesimes Worlwide

Edition du 27/06/2017
 

MONTROSE AU SOMMET

Excellence

Château MONTROSE

Au sommet.


Nous avons aussi étudié le phénomène de première grappe, celle qui est au plus près du pied de vigne, et, pour la deuxième grappe, la plus éloignée, nous avons déterminé que le niveau de maturité était plus précoce sur les premières grappes que sur les secondes, nous récoltons ainsi en deux temps pour attendre la maturité optimale de chaque grappe. Toujours dans cette optique de précision et d’augmentation de la qualité, nous vinifions séparément, travaillons les vins de presse en réduisant volontairement les durées de cuvaison et rajoutons les meilleures presses. Tous ces efforts ont pour vocation de permettre à nos vins ayant une structure déjà très précise de gagner en élégance et en complexité, et de permettre à notre grand terroir de s’exprimer au mieux. Cela se remarque notamment dans le 2014, un vin d’une grande pureté. Le 2015 est un millésime qui donne des vins puissants, très élégants, avec beaucoup de fruit, de finesse, aux tanins très aboutis, la qualité sera supérieure au 2014, il se rapprochera, à mon avis, de la qualité du 2010. Toute notre équipe, que ce soit dans les vignes ou les chais, a fait un énorme travail de précision qui donne des résultats tangibles, et c’est très encourageant. Nous avons équipé notre cuvier de cuves de plus petite capacité afin que notre maîtrise de l’ultra-parcellaire soit perceptible. Nous sommes passés de 20 lots de vins finis à 50, ce qui nous permet d’avoir une palette importante pour les assemblages de nos différents vins, un peu comme la palette d’un peintre…” Dégusté sur place, ce Saint-Estèphe 2014 (fin des vendanges 30 Octobre, grande sélection des parcelles), développe un nez puissant où s’entremêlent le poivre et les fruits noirs, une matière dense, intense, savoureuse, un grand vin, très prometteur. Le 2013, aux tanins serrés mais soyeux, un vin classique, ample, solide, grâce à des conditions sélectives extrêmes et... son terroir, qui fait la différence dans ces millésimes difficiles.  Le 2012, souple mais intense, riche en couleur, au nez de cassis et de poivre, ample en bouche grâce à des tanins soyeux et puissants à la fois, tout en finesse mais corsé, intense, harmonieux aux papilles, est un vin d’excellente évolution et long en bouche. Le 2011, d’une grande typicité, puissant, savoureux et très parfumé (fruits rouges surmûris, cannelle, cuir), est riche en couleur, aux tanins amples et fins, gras, corsé, tout en bouche, de belle garde. Le 2010 est l’un des plus jolis vins de la région, très puissant, où couleur, concentration d’arômes, structure et finesse sont associées dans ce superbe millésime, de robe profonde, aux tanins très fermes et savoureux à la fois, un vin racé où s’entremêlent les nuances de violette, de groseille, de cacao, de garde.  Formidable 2005, qui se caractérise par une charpente solide et des nuances de fruits cuits, de base tannique importante et très équilibrée, au nez complexe et subtil à la fois, dominé par la griotte, la mûre et les sous-bois, à savourer sur des rognons et ris de veau aux champignons ou un chapon rôti aux pommes farcies au lard. On poursuit avec le second vin, La Dame de Montrose 2014, ample, riche, structuré et puissamment parfumé (fraise des bois, épices) au nez comme au palais, un vin corsé et tout en bouche. Excellent 2012, solide, complexe, intense, avec des arômes de fruits confits et d’épices, de bouche onctueuse, aux tanins veloutés et présents. Le 2011 associe structure et charnu, avec des notes de fruits rouges mûrs, de cannelle et de fumé, des tanins soyeux et souples, tandis que le 2010, équilibré, parfumé, aux tanins fermes, au nez complexe où dominent la griotte et la cannelle, associe rondeur et structure. Très joli 2008, classique du millésime, où se mêlent fraîcheur et intensité, très aromatique.

   

MONTROSE AU SOMMET

Famille Bouygues - Gérant : Hervé Berland

33180 Saint-Estèphe
Téléphone : 05 56 59 30 12
Télécopie : 05 56 59 71 86
Email : chateau@chateau-montrose.com





> Le palmares des vins


CLASSEMENT COTES-DE-BORDEAUX
e_cote-de-bordeaux.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence en fonction des dernières dégustations, découvertes, coups de cœur, déceptions...


IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

COTES-DE-BOURG
HAUT-MACO
MOULIN VIEUX
GRAND-MAISON
PUY D'AMOUR
HAUT-MOUSSEAU
CADILLAC
COTES-DE-BORDEAUX
MARSAN
FAUGAS
HAUTS DE PALETTE
BAVOLIER
MELIN
CRANNE
PAYRE
CASTILLON
COTES-DE-BORDEAUX
ARTHUS
BELLEVUE
BEYNAT
LAFLEUR BEAUSEJOUR
BLAYE
COTES-DE-BORDEAUX
BERTHENON
HAIE
Les GRAVES
LAGARDE
LARRAT
PONT LES MOINES
VALENTIN
GRAND MOULIN
PETIT BOYER
TERRE BLANQUE
GRAVES D'ARDONNEAU



DEUXIEMES GRANDS VINS CLASSÉS

COTES-DE-BOURG
(COLBERT*)
REYNAUD
LA CROIX DAVIDS
CADILLAC
COTES-DE-BORDEAUX

BRETHOUS
ANNICHE
CEDRES
GENISSON
MALLIÉ CHANTE L'OISEAU
CASTILLON
COTES-DE-BORDEAUX
HAUT-BEYNAT
(CLOS VIEUX ROCHERS)
PILLEBOIS
BLAYE
COTES-DE-BORDEAUX


LACAUSSADE SAINT MARTIN
ESPERANCE
HAUT-BACON
MAYNE-GUYON
MOINES
BERGERE-BRIMAUD

TROISIEMES GRANDS VINS CLASSÉS

COTES-DE-BOURG
CADILLAC
COTES-DE-BORDEAUX

(CARIGNAN)
CASTILLON
COTES-DE-BORDEAUX
BLAYE
COTES-DE-BORDEAUX


SEGONZAC
PETITS-ARNAUDS

> Nos coups de cœur de la semaine

Château RAYMOND-LAFON


Au sommet. C'est en 1972 que Francine et Pierre Meslier deviennent propriétaires, donnant ses lettres de noblesse à ce grand vin. Un vignoble de 20 ha en appellation, dont 18 en production, la majorité des parcelles sont regroupées autour du Château, sur les communes de Sauternes, Bommes et Preignac. Cépages : 80% Sémillon et 20% Sauvignon, vignes de 35 ans en moyenne. La vendange est effectuée grain à grain, par tris successifs (3 à 10 passages) de raisins botrytisés. Les vins sont élevés 3 ans en barriques de chêne merrain. Voilà un splendide Sauternes 2011, l’exemple type d’un très grand Sauternes, au nez très persistant à dominante de lis, de grillé et de petits fruits secs, de bouche onctueuse et complexe (abricot confit), fondue, aux connotations de pain brioché sen finale, un vin suave, de grande évolution. Le 2010 développe des nuances de pomme confite, de bouche fine et persistante, un vin dense et velouté, de belle couleur, au nez riche et bien présent dominé par des notes d’agrumes très mûrs et de pain grillé.  Le 2009 est envoûtant, racé, puissant, tout en arômes (pain brioché, citronnelle), un vin racé, riche et complexe, très persistant, d’une grande onctuosité. Très grand 2007, typé et dense, avec des notes de noisette et de citron, associant souplesse et structure, un vin tout en finesse, d’une longue finale, de belle robe dorée, de bouche complexe (miel, pain grillé), un beau vin de garde. Le 2005, séduisant par son nez de fruits confits, d’une belle complexité, est gras, à la bouche fondue où se retrouvent des nuances de pain d’épices, d’une longue finale.

Famille Meslier

33210 Sauternes
Téléphone :05 56 63 21 02
Télécopie :05 56 63 19 58
Email : famille.meslier@chateau-raymond-lafon.fr
Site personnel : www.chateau-raymond-lafon.fr

Domaines BUNAN


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. En Bio depuis le millésime 2011. Les domaines Bunan sont le fruit d’une aventure familiale qui commence en 1961 avec Pierre et Paul Bunan. Deux frères passionnés qui ont transmis leur amour de la terre à leurs enfants. Aujourd’hui Francoise, Laurent, Claire et Philippe élaborent des vins biologiques. Laurent Bunan vend en 2017 les blancs et rosés 2016, et, en rouge, le Moulin des Costes 2013, La Rouvière 2013, Charriage 2013. Pour lui, “le 2016 est magnifique, fruité, concentré, mais la quantité n'a pas suivi (- 20 % de la récolte habituelle).” A noter, le rachat en Avril 2016 du Château la Margillière en coteaux varois (24 ha), une propriété également en Bio. Une nouvelle cave de stockage pour les barriques est prévue en Juillet 2017. Très savoureux Bandol Moulin des Costes rouge 2013, avec ce nez de fruits mûrs (prune, cassis), de bouche à la fois puissante et ronde, aux tanins fermes et enrobés, est parfait sur une daube. Leur Bandol Château La Rouvière rouge 2013, généreux et ferme, à dominante de prune, de framboise et de cannelle, est un vin coloré, avec des tanins soyeux et riches, charnu, qui mêle puissance et distinction et poursuit une excellente évolution. Le Bandol Charriage Moulin des Costes rouge 2013, au nez dense avec des notes de violette, de réglisse et de pruneau, de bouche pleine, commence à peine à s’ouvrir. Tout en charme, le Bandol Château La Rouvière blanc 2015, de robe pâle, avec cette touche d’acidité alliée à une rondeur agréable, où s’entremêlent des notes de fruits mûrs et de bruyère. Le Bandol Moulin des Costes blanc 2015, à dominante de fruits secs (abricot) et de citronnelle, est élégant et suave, d’une belle persistance. On se fait tout autant plaisir avec ce Bandol rosé, d’une couleur très délicate, charmeur, au nez subtil où dominent la myrtille, la fraise et la rose, d’une belle longueur.

Pierre et Paul Bunan

83740 La Cadière-d’Azur
Téléphone :04 94 98 58 98
Télécopie :04 94 98 60 05
Email : bunan@bunan.com
Site personnel : www.bunan.com

Domaine du CHAILLOT


Ce propriétaire passionné sait aussi faire preuve de poésie : “Le paysage retient l’attention du peintre, il est émotion mais au delà..., le paysan sait qu’il faut lui apporter beaucoup de soin. Le paysage, réservoir inépuisable de trésors, doit être guidé, modelé par l’esprit de l’homme. S’il veut sa terre nourricière, il doit composer sans cesse avec les messages que lui livre une nature capricieuse. On s’attache aux lieux mais encore plus aux paysages. Parfois ceux de son enfance qui racontent un grand-père au champ. Le blé aime la plaine et la terre grasse, le paysan admire ce paysage. La vigne aime gravir les pentes et les sols pauvres, le vigneron prend plaisir à imaginer à cet endroit les rayons du soleil sur ses grappes et la naissance de son vin. En 1993, le Chaillot nous laissait deviner les activités d’une vingtaine de vignerons à une époque plus ancienne. C’est, d’une petite route communale, le regard porté sur une nature en friches que me furent contées l’histoire du lieu et la fête des vendanges. Une légende pour celui qui n’a pas connu, mais un beau défi pour reconstruire le Chaillot d’antan !” C’est le meilleur Châteaumeillant rouge cuvée Parenthèse 2014, pur Gamay (vignes 10 ans, vendanges manuelles), harmonieux, aux connotations de griotte et de musc, corsé mais souple, aux tanins fondus, de robe soutenue aux reflets violets. La cuvée Domaine rouge 2014, au nez dominé par les petits fruits rouges (cassis, framboise), est classique. Tout en bouche, le Châteaumeillant cuvée Révesens 2014 (sols de micaschistes), avec des senteurs bien caractéristiques de fruits rouges cuits, légèrement épicé comme il le faut.

Pierre Picot
Place de la Tournoise
18130 Dun-sur-Auron
Téléphone :02 48 59 57 69
Email : pierre.picot@wanadoo.fr
Site personnel : www.domaine-du-chaillot.fr

CHATEAU TOULOUZE


Les terres du Château Toulouze dépendaient d’un vaste ensemble foncier, propriété du Château de Vayres. Ce dernier édifié au XIIIème siècle à l’emplacement d’un « oppidum » gallo-romain dominant la Dordogne, fut une des résidences du roi Henri IV. La propriété dans sa forme actuelle, 27 ha d’un seul tenant, bâtiments et vignoble, correspond à ce qui subsiste d’un vaste domaine viticole et d’élevage de plus de 70 ha, édifié à la fin du XVIIIème siècle, à la suite de la révolution française et démantelé petit à petit par le jeu des successions. Le vignoble totalement restructuré en 1986, commence à exprimer la montée en puissance de l’expression du terroir. Cela donne des vins à la chair plus ample, généreuse, fruités mais avec des tanins élégants empreints de finesses. Des vins équilibrés et harmonieux, que l’on peut déguster jeunes après une large aération en carafe, mais qui offrent selon les millésimes un excellent potentiel de garde, en moyenne de 10 à 15 ans. Découvrez ce Graves de Vayres Grande cuvée 2009 (Merlot majoritaire, 20% de Cabernets, vendanges manuelles et tardives pour rechercher la maturité, élevage 12 mois en 1/2 muids de chêne, mise en bouteille 18 mois après les vendanges, filtration douce), avec ces notes caractéristiques et très persistantes de groseille, de fumé et d’épices, aux tanins denses et mûrs à la fois, un vin de bouche ample, d’excellente garde. Beau 2008, charpenté, bien charnu, avec des senteurs de prune et de groseille, gras, aux tanins savoureux, qui dégage en bouche des connotations de cerise noire et d’humus, de garde.

Jérôme et Alain Cailley
10/12, rue de la Ruade
33450 Saint-Sulpice-et-Cameyrac
Téléphone :05 56 30 85 47
Télécopie :05 56 30 87 29
Email : chateautoulouze@vinsdusiecle.com
Site : chateautoulouze
Site personnel : www.chateauxcailley.com


> Nos dégustations de la semaine

Pierre AMADIEU


Le vignoble s’étend sur 137 ha dans le massif des Dentelles de Montmirail. Les vignes regroupées autour des bâtisses de la Romane et de la Machotte. Un bel espace préservé du Nord-Est de l’appellation, entouré de 200 ha de garrigues et de chênes verts. Les rendements sont naturellement limités. Chaque parcelle est vendangée manuellement à maturité.
Superbe Gigondas Domaine Grand Romane cuvée Prestige 2013, dont les vieilles vignes se situent sur la partie la plus élevée du domaine, cuvaison traditionnelle pour les Grenache et Syrah, macération en grains entiers pour le Mourvèdre, élevage à l’ancienne 18 mois en barriques... un vin corsé, où dominent des notes de cuir et de cassis mûr, aux tanins fondus, alliant couleur et matière (14,50€). Le Gigondas Le Pas de l’Aigle 2012, sélection parcellaire de vieilles vignes situées sur le lieu-dit du même nom, à 400 m d’altitude, Grenache majoritaire (85%), cuvaison longue, 24 mois d’élevage en barriques de chêne de l’Allier, affinage de 6 mois en cave minimum après la mise en bouteille afin de finir l’élevage des tannins massifs de cette cuvée... le tout donnant ce vin aux nuances d’épices, de fruits noirs, de poivre et de vanille, de bouche complexe et intense (18,50€). 
Excellent Gigondas rouge Romane Machotte 2013, élevage à l’ancienne pendant 12 mois en foudres et en barriques de chêne, corsé, où dominent des notes de cuir et de cassis mûr, aux tanins fondus mais bien riches, d’excellente évolution (13,50€). Le Gigondas rosé Romane Machotte 2015, élaboré par pressurage direct du Grenache, assemblé avec des Syrah et Cinsault en saignées, suivi d’une fermentation à basse température pour préserver le fruité des raisins, au nez de fruits frais, est un vin tout en harmonie, ample, d’une jolie finale, à prévoir sur une quiche ou des gambas à la plancha.

Domaine de SAJE


“Le Domaine de Saje, nous explique Jérôme Mathieu, c’est la contraction des initiales du prénom de mon épouse et de mon prénom. En effet, avec mon frère, nous avons décidé de créer notre propre entité.
Le Domaine de Saje va représenter 8 ha de vignes, plusieurs parcelles sur des terroirs urgoniens et argilo-calcaires, je n’ai pas de terroirs de silice. L’âge moyen de mes vignes et de 45 à 50 ans, j’ai cette chance d’avoir de vieilles vignes qui apportent de la concentration et de la personnalité aux vins, et je possède également les 13 cépages de l’appellation, avec une dominante de Grenache. La récolte 2015 a été magnifique, j’ai vendangé tôt avant la pluie. Le vin s’annonce très prometteur. Son élevage s’effectue aisément, c’est un vin tout en souplesse. J’aurai une cuvée Traditionnelle, qui correspond à un très bon Châteauneuf-du-Pape classique, et une cuvée plus élaborée qui s’appellera Cuvée Marquis Anselme Mathieu, je conserve le nom, une cuvée plus concentrée aux notes de sucrosité, un vin très velouté.”
Vous apprécierez son Châteauneuf-du-Pape blanc 2015. qui dégage un nez frais et complexe (agrumes, fruits blancs), d’une belle harmonie, de bouche parfumée et suave, avec des connotations de fleurs fraîches et de pain brioché.
Le Châteauneuf-du-Pape classique 2013. charnu, aux tanins fondus, au nez dominé par les petits fruits rouges mûrs (griotte, pruneau), est de belle robe soutenue. Excellent CDR rouge 2015, au nez puissant, tout en nuances aromatiques où dominent la groseille et les épices, de très bonne base tannique.

Jérome Mathieu
rue du Commandant Lemaître
84230 Châteauneuf du Pape
Tél. : 06 80 95 82 53
Email : jerome@domaine-de-saje.fr

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

Domaine CRUCHANDEAU


Julien Cruchandeau, qui n'est pas issu d'une lignée de vigneron, a créé son domaine en 2003, après une solide formation en œnologie et viticulture, et des emplois dans divers domaines bourguignon. Ses vignes sont cultivées dans le respect des sols et des terroirs. Pas d'engrais chimique, lutte raisonnée, vendanges manuelles, vinification le plus naturellement possible, élevage de 8 à 18 mois en cuves ou en fûts.
Le Bouzeron Vieilles vignes 2011, cépage Aligoté, vignes de 66 ans, élevage pour 80% en cuve pour préserver la fraîcheur et la minéralité de l'Aligoté et 20% en fûts neuf pour ajouter de la complexité et du gras, médaille d'Argent au concours de la Côte Chalonnaise, est bien agréable. Excellent Savigny-lès-Beaune Les Petits Picotins 2011, un premier millésime issu de Pinot Noir élevé de 12 à 15 mois en fûts de chêne, de belle teinte rouge intense, au nez marqué par des arômes de mûre, ample, très persistant, très fin, avec des tanins souples et puissants à la fois, de bonne garde. Goûtez le Crémant de Bourgogne brut, de bouche légère, tout en fraîcheur, avec ces notes florales et fruitées, de mousse tendre, et le Hautes Côtes de Nuits Les Valençons rouge 2011 (c'est le deuxième millésime pour cette cuvée), au nez subtil où dominent les sous-bois et la myrtille, est bien classique de son appellation, de robe intense, très bien élevé. Tout cela fait qu'il n'y a pas à hésiter.

Julien Cruchandeau

> Les précédentes éditions

Edition du 20/06/2017
Edition du 13/06/2017
Edition du 06/06/2017
Edition du 30/05/2017
Edition du 23/05/2017
Edition du 16/05/2017
Edition du 09/05/2017
Edition du 02/05/2017
Edition du 25/04/2017
Edition du 18/04/2017
Edition du 11/04/2017
Edition du 04/04/2017
Edition du 28/03/2017
Edition du 21/03/2017
Edition du 14/03/2017
Edition du 07/03/2017
Edition du 28/02/2017
Edition du 21/02/2017
Edition du 14/02/2017
Edition du 07/02/2017
Edition du 31/01/2017
Edition du 24/01/2017
Edition du 17/01/2017
Edition du 10/01/2017
Edition du 03/01/2017
Edition du 27/12/2016
Edition du 20/12/2016
Edition du 13/12/2016
Edition du 06/12/2016
Edition du 29/11/2016
Edition du 22/11/2016
Edition du 15/11/2016
Edition du 08/11/2016
Edition du 01/11/2016
Edition du 25/10/2016
Edition du 18/10/2016
Edition du 11/10/2016
Edition du 04/10/2016
Edition du 27/09/2016
Edition du 20/09/2016
Edition du 13/09/2016
Edition du 06/09/2016
Edition du 30/08/2016
Edition du 23/08/2016
Edition du 16/08/2016
Edition du 09/08/2016
Edition du 02/08/2016
Edition du 26/07/2016
Edition du 19/07/2016
Edition du 12/07/2016
Edition du 05/07/2016
Edition du 28/06/2016
Edition du 21/06/2016
Edition du 14/06/2016
Edition du 07/06/2016
Edition du 31/05/2016
Edition du 24/05/2016
Edition du 17/05/2016
Edition du 10/05/2016
Edition du 03/05/2016
Edition du 26/04/2016
Edition du 19/04/2016
Edition du 12/04/2016
Edition du 05/04/2016
Edition du 29/03/2016
Edition du 22/03/2016
Edition du 15/03/2016
Edition du 08/03/2016
Edition du 01/03/2016
Edition du 23/02/2016
Edition du 16/02/2016
Edition du 09/02/2016
Edition du 02/02/2016
Edition du 26/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 12/01/2016
Edition du 05/01/2016
Edition du 29/12/2015
Edition du 22/12/2015

 




CHATEAU LE SOULEY-SAINTE-CROIX


CHARLES SCHLERET


CHAMPAGNE CHARPENTIER


CHATEAU HOURBANON


DOMAINE DE BELLEVUE


DOMAINE ALAIN VIGNOT


CHAMPAGNE VAUTRAIN-PAULET


LA BASTIDE BLANCHE


CHAMPAGNE BOULARD-BAUQUAIRE


DOMAINE FOUGERAY DE BEAUCLAIR


CHATEAU DE LA BRUYERE


DOMAINE DE LA GUILLOTERIE


CHAMPAGNE ANDRE DELAUNOIS


DOMAINE GUIZARD



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales